De source sûre

Réalisation : Laurent Tirard

En seulement deux plans séquences.

Ce court-métrage de 1999 se joue des proportions que peut prendre un bouche à oreille dans une soirée entre langue de p… entre amis! On y retrouve Gad Elmaleh, Isabelle Carré, Hélène de Fougerolles…

D’un côté réalisation, il est intéressant savoir que celui-ci est composé seulement de deux plan séquences.

Au cinéma, un plan-séquence est une scène filmée en un seul plan qui est restituée telle quelle dans le film, c’est-à-dire sans montage ou interruption de point de vue avec plan de coupe, fondu, volet et champ-contrechamp. Le plan-séquence reste techniquement un plan unique, d’où son nom.

Un plan-séquence peut durer de quelques dizaines de secondes à plusieurs minutes. Avant l’ère numérique la limite technique au cinéma étant celle de la durée d’une bobine de pellicule (environ 12 minutes). Aujourd’hui, les différents supports numériques offrent cependant beaucoup plus de possibilités puisque certaines caméras peuvent tourner jusqu’à deux heures sans arrêt.

Pour La Corde (1948), Alfred Hitchcock décide de donner l’impression d’avoir tourné ce film en un seul plan-séquence, mais le magasin des caméras disponibles ne pouvait pas contenir plus de 300 mètres de pellicule 35 mm. De ce fait, chaque prise utilisée ne dure que 10 minutes. Pour contourner cette contrainte technique, chaque plan tourné prend fin, par exemple, avec un travelling sur une surface unie. Le plan suivant commence par le même travelling, le raccord se fait sur le fond neutre. La totalité du film se compose de seulement onze vrais plans donnant l’impression d’en être un seul.

About The Author
-