Réalisation : Patrick Scott

Un jeune trouve une peu de réconfort sous les jupes des filles le long d’un escalator.

Sous les jupes de filles

L’obsession de la jupe et du dessous, il n’y a pas de quoi en être fière. Pour autant cela n’empêche pas d’y trouver un côté humoristique, pas dans son côté voyeur,mais plutôt dans son pathétisme et dans sa minable récompense. Patrick Scott joue ainsi avec ce cliché, rythmé d’une musique emblématique.

Le Beau Danube bleu

L’autrichien Johann Strauss II, composa le Beau Danube Bleu en 1866. Bien que sa première représentation publique fut un échec, celle lors de l’Exposition universelle de 1867 connu un tel succès que les imprimeurs eurent du mal à répondre à la demande en partitions.

Depuis ce oeuvre devint emblématique dans le 7ième art. On la retrouve dans beaucoup de scènes devenues célèbres, entre autre grace à ce rythme particulier des valses viennoises, que ce soit de la science fiction, de l’aventure ou de la comédie. Parmi ces films, il y eut Le Salaire de la peur (1953), Battle royale (2000) Titanic (1997) Good Bye, Lenin! (2003), 99 francs (2007)…

Mais c’est surement dans  2001, l’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick que cette composition trouva tout sa splendeur en 1968.

About The Author
-